L'ASPQ fait la promotion de l'autonomie et du respect du droit des gens à participer aux décisions qui les concernent, tout en croyant au maintien d'un juste équilibre entre les droits individuels et les droits collectifs. L'ASPQ contribue à la santé publique du Québec en favorisant l'émergence d'environnements propices à l'épanouissement du plein potentiel humain.
 
 
Imprimer

Solutions possibles

Photo bonne idée

Interdire la vente de boissons énergisantes aux mineurs

Étant donné le manque de connaissances quant aux effets des boissons énergisantes sur la santé, en interdire la vente aux mineurs pourrait être envisagé. Rappelons le cas du jeune homme de 15 ans décédé en Ontario après avoir consommé des boissons énergisantes.

Limiter les lieux de mise en marché

En Suède, la vente du Red Bull est autorisée seulement en pharmacie. Ce choix indique aux consommateurs qu’il ne s’agit pas d’un produit de consommation «ordinaire». De plus, le Red Bull est ainsi moins accessible, particulièrement aux mineurs qui fréquentent davantage les dépanneurs que les pharmacies.

Éliminer les mélanges alcool et boissons énergisantes

Les risques pour la santé associés au mélange boisson énergisante et alcool sont bien établis. Ainsi, il devrait être interdit de vendre des boissons énergisantes alcoolisées et de servir ce type de boissons dans les bars et restaurants.

Limiter la teneur en caféine des boissons énergisantes

La Suède, l’Islande, la Norvège et la Turquie ont règlementé la concentration en caféine, de source naturelle ou artificielle, permise dans les boissons énergisantes. Toutefois, il importe d’inclure la caféine naturelle dans le calcul de la teneur en caféine puisque celle-ci est la principale source de caféine des boissons énergisantes.

Actualités
Événements
Publications


 
Association pour la santé
publique du Québec
4126, rue St-Denis, Bureau 200
Montreal (Québec) H2W 2M5
Téléphone : (514) 528-5811
Télécopieur : (514) 528-5590
Courriel : info@aspq.org

 
DESIGN WEB = EGZAKT