L'ASPQ fait la promotion de l'autonomie et du respect du droit des gens à participer aux décisions qui les concernent, tout en croyant au maintien d'un juste équilibre entre les droits individuels et les droits collectifs. L'ASPQ contribue à la santé publique du Québec en favorisant l'émergence d'environnements propices à l'épanouissement du plein potentiel humain.
 
 
Imprimer
Retour à la liste

Communiqués et publications

 
4 juin 2009 - Lettre - Contrôle du tabac
Projet de loi C-32

l’Association pour la santé publique du Québec appuie fortement son adoption

Version PDF de la lettre

Par le passé, nous avons publiquement pointé du doigt les pratiques frauduleuses de l’industrie du tabac. Les techniques de commercialisation de ses produits, visant à appâter les jeunes avec des saveurs de fruits et des emballages attrayants, ont pour objectif de camoufler la nocivité des produits du tabac. Nous saluons votre projet de loi qui vise entre autres à interdire dorénavant ces pratiques trompeuses.

Il est prouvé que, même consommé en faible quantité, le tabac peut entraîner une dépendance à la nicotine. De ce fait, les jeunes qui expérimentent les cigarillos sont facilement susceptibles de développer une dépendance. Au Québec, des études démontrent que plus du tiers des étudiants de cinquième secondaire ont fumé le cigarillo (au moins une fois dans les trente derniers jours), ce qui leur confère un rôle prépondérant dans l’initiation au tabagisme. La législation que vous comptez mettre en place est tout-à-fait louable et hautement nécessaire puisqu’elle contribuera à préserver la santé des jeunes.

Nous souhaitons également applaudir l’interdiction de faire de la publicité dans les imprimés que prévoit votre projet de loi. Les produits du tabac tuant plus de la moitié de leurs usagers, il est essentiel que leur promotion soit fermement interdite et cette responsabilité vous revient. Il s’agit d’un produit mortel et il est primordial que sa mise en marché reflète cet état de fait.

Bien que vous disposiez de notre appui certain quant au projet de loi C-32, nous nous permettons d’espérer que votre gouvernement saura y apporter un amendement nécessaire : l’interdiction d’ajout de saveurs au tabac sans fumée. Depuis que l’industrie a ajouté des saveurs dans ses produits du tabac sans fumée, leur popularité a augmenté chez les jeunes. Si l’interdiction de saveurs dans les cigarillos et les cigarettes va de soi, il ne devrait pas en être autrement pour les produits sans fumée. Au nom de la santé publique, il ne faut pas attendre que le problème s’aggrave avant de prendre action.

L’Association pour la santé publique du Québec vous encourage fortement à aller de l’avant dans l’adoption de ce projet de loi, auquel nous espérons que vous apporterez l’amendement nécessaire. Nous nous réjouissons de voir que le gouvernement se préoccupe autant que nous de la santé de nos jeunes, la santé de notre avenir.

En attendant impatiemment l’adoption de cette importante législation veuillez agréer, madame la ministre, l’expression de notre plus haute considération,

La présidente

Lucie Thibodeau

cc:
Coalition québécoise pour le contrôle du tabac: coalition@cqct.qc.ca
Comité permanent de la santé : HESA@parl.gc.ca



 
Association pour la santé
publique du Québec
4126, rue St-Denis, Bureau 200
Montreal (Québec) H2W 2M5
Téléphone : (514) 528-5811
Télécopieur : (514) 528-5590
Courriel : info@aspq.org

 
DESIGN WEB = EGZAKT