L'ASPQ fait la promotion de l'autonomie et du respect du droit des gens à participer aux décisions qui les concernent, tout en croyant au maintien d'un juste équilibre entre les droits individuels et les droits collectifs. L'ASPQ contribue à la santé publique du Québec en favorisant l'émergence d'environnements propices à l'épanouissement du plein potentiel humain.
 
 
Imprimer

Problématique du poids

 

 
6 décembre 2010 - Mémoire - Problématique du poids

Le présent document constitue le rapport du Bureau d’interviewers professionnels inc. (BIP) sur le mandat que lui a confié la Coalition québécoise sur la problématique du poids (Une initiative parrainée par l'Association de santé publique du Québec) en novembre 2008. Il présente les résultats d’un sondage téléphonique effectué auprès d’un échantillon de 504 Québécoises ayant tenté de perdre du poids ou de contrôler leur poids au cours des 12 derniers mois en utilisant un produit, service ou moyen amaigrissant (PSMA).

Le texte qui accompagne la présentation des résultats vise à indiquer les éléments auxquels il faut porter attention pour bien interpréter lesdits résultats. Afin de ne pas alourdir la lecture du document, il ne détaille pas tous les résultats des tableaux et graphiques.
 

 
4 août 2010 - Communiqué - Problématique du poids

Montréal, 4 août 2010 – L’Association pour la santé publique du Québec (ASPQ) met en garde la population contre le jeûne protéiné modifié, et ce, à la suite du récent rapport de l’Agence d’évaluation des technologies et des modes d’intervention en santé (AETMIS) au sujet de ce régime potentiellement dangereux pour la santé et facilement disponible au Québec. « Étant donné l’importance de la problématique du poids au Québec et le désir de plusieurs de ressembler aux canons de la beauté, les régimes sont à la mode. Toutefois, certains d’entre eux, dont le jeûne modifié aux protéines, peuvent avoir des effets néfastes importants sur la santé physique et psychologique d’une personne », rappelle Émilie Dansereau-Trahan, chargée de projet à l’ASPQ.

 
18 février 2010 - Communiqué - Problématique du poids

Montréal, 18 février 2010 – L’Association pour la santé publique du Québec (ASPQ) tient à souligner l’aspect novateur du projet de loi espagnol visant à bannir toutes publicités de produits, services et moyens amaigrissants (PSMA) des ondes télévisuelles avant 22 heures. « Il s’agit là d’une initiative fort intéressante que les décideurs québécois devraient envisager sérieusement dans leurs efforts de lutte à l’obésité et aux problèmes de poids », mentionne Émilie Dansereau-Trahan, chargée de projet sur le dossier des PSMA à l’ASPQ. Après s’être dotée d’une Charte sur l’extrême maigreur, de laquelle s’est inspiré le Québec dans l’adoption de sa Charte pour une image corporelle saine et diversifiée, voilà que l’Espagne prend des mesures concrètes afin de prévenir les troubles alimentaires et de promouvoir divers formats corporels dans sa population.

 
28 janvier 2010 - Communiqué - Problématique du poids

Montréal, 28 janvier 2010 – L’Association pour la santé publique du Québec (ASPQ), ÉquiLibre groupe d’action sur le poids et le Réseau québécois d’action pour la santé des femmes (RQASF) saluent l’initiative de l’Ordre des pharmaciens du Québec d’encourager le retrait de tout produit de santé naturel qui ne comporte pas de Numéro de produit naturel (NPN) des tablettes. Cette recommandation éliminerait tout produit potentiellement dangereux pour la santé et seuls seraient vendus ceux homologués par Santé Canada.

 
6 janvier 2010 - Communiqué - Problématique du poids

Montréal, le 6 janvier 2010 - Le début de l’année est synonyme, pour plusieurs, de résolutions qui tournent souvent autour de la perte de poids. Dernièrement, le site de rencontres en ligne « beautifulpeople.com » a fortement encouragé, en quelque sorte, cette prise de résolution en excluant les membres de son réseau qui avaient pris du poids au cours des Fêtes. Ces derniers ont été invités à réintégrer le site uniquement lorsqu’ils auraient perdu leurs kilos en trop. Selon Émilie Dansereau-Trahan, chargée de projet à l’Association pour la santé publique du Québec (ASPQ), il s’agit d’un bel exemple de l’importance de la minceur dans nos sociétés et des images véhiculées dans les médias qui encouragent le recours à des produits, des services ou des moyens amaigrissants (PSMA) qui, d’ailleurs, font l’objet d’un marketing agressif en cette période de l’année.

 
16 octobre 2009 - Communiqué - Problématique du poids

Montréal, 16 octobre 2009 – L’Association pour la santé publique du Québec (ASPQ) accueille favorablement la première Charte québécoise pour une image corporelle saine et diversifiée, présentée ce matin par la ministre de la Condition féminine, madame Christine St-Pierre. Pour la santé des femmes, des hommes et celle des générations futures, l’ASPQ encourage fortement l’industrie à adhérer et à respecter ce nouveau code d’éthique.

 
12 août 2009 - Communiqué - Problématique du poids

Montréal, 12 août 2009 – Préoccupée par la popularité grandissante des produits amaigrissants achetés sur Internet et par le nombre de plaintes déposées à l’Office de la protection du consommateur (OPC) au sujet des Baies d’Açaï, l’Association pour la santé publique du Québec (ASPQ) met en garde les consommateurs à l’égard de ces produits qui peuvent s’avérer dangereux pour la santé et propose huit critères pour identifier de saines pratiques de contrôle du poids.

 
17 juillet 2009 - Communiqué - Problématique du poids

Montréal, 17 juillet 2009 – Les résultats d’un récent sondage de l’Association pour la santé publique du Québec (ASPQ) montrent qu’Internet est une source d’information qui gagne en popularité auprès de celles et de ceux qui désirent perdre du poids, comme en témoignent les nombreuses promotions de produits amaigrissants diffusées actuellement sur le Web. L’ASPQ souhaite mettre en garde la population sur cette question : « Si les publicités garantissent des pertes de poids dangereusement rapides, aucune étude scientifique ne démontre le lien véritable entre les messages publicitaires véhiculés et les résultats de l’utilisation d’un produit amaigrissant », met en garde Émilie Dansereau-Trahan, chargée de projet à l’ASPQ. Précisons que les résultats que promet l’industrie sont non seulement irréalistes, ils peuvent également mettre la santé des consommateurs et consommatrices en danger.

 


 
Association pour la santé
publique du Québec
4126, rue St-Denis, Bureau 200
Montreal (Québec) H2W 2M5
Téléphone : (514) 528-5811
Télécopieur : (514) 528-5590
Courriel : info@aspq.org

 
DESIGN WEB = EGZAKT